Code promo Uber

Uber s'agrandit pour inclure les scooters et les vélos

08 novembre 2018

Depuis que Dara Khosrowshahi a pris ses fonctions de PDG d’Uber en août 2017, il s’est principalement concentré sur des accords d’innovation et d’investissement incessants visant à élargir la plate-forme d’Uber, plate-forme qui n’est plus seulement limitée aux voitures.

Khosrowshahi espère transformer Uber en une société multimodale investissant dans des scooters, des vélos et même des taxis volants. Cela confirme l’argument d’Uber selon lequel il ne s’agit pas d’une entreprise de transport, mais d’une entreprise de technologie.

Uber s'est associé à Getaround, une société d'autopartage pour les propriétaires de voitures, afin de créer Uber Rent. Avec Uber Rent, les voitures sont disponibles instantanément et peuvent être débloquées via l'application Uber sans avoir à passer par une société de location. Uber a également noué un partenariat avec Masabi, une société européenne qui fournit des billets mobiles pour les transports en commun afin d'aider les clients à réserver et à utiliser des billets via le confort d'une application unique.

Pour les distances plus courtes, Uber prévoit de se concentrer sur l'utilisation de scooters et de vélos électriques. En février, la société a commencé à proposer des vélos dans son application et en avril, Uber a acheté le service de partage de vélos Jump pour 200 millions d'euros. Jump compte plus de 12 000 vélos dans huit villes et dans six pays et Uber prévoit de l'étendre à l'échelle mondiale. Uber a également investi dans la société de scooters électriques Lime.

Le partage de vélos est déjà disponible à San Francisco et à Washington DC, avec des projets d'extension. Les services sans quai sont un nouveau concept aux États-Unis et soulèvent de nouvelles questions, telles que: où devraient-ils être placés et qui est responsable du nettoyage?

Certains États réglementent également les vélos électriques comme les motos, ce qui pose la question de savoir quel type d'assurance est nécessaire en cas d'accident, d'assurance moto ou d'assurance de covoiturage.

Financièrement, Uber s'attend à prendre un coup, du moins au début. Uber gagnera moins d'argent avec un vélo loué à la minute, par opposition à un trajet en voiture Uber traditionnel. Toutefois, il espère compenser cette perte en espérant que de plus en plus de clients utiliseront le partage de vélos et de scooters sur des distances plus courtes. Le partage de vélos offre plus d'options aux clients Uber et permet de réduire les embouteillages et les temps d'attente pendant les heures de pointe tout en respectant l'environnement.

Au début, les conducteurs n'étaient pas très réceptifs face à une concurrence accrue qui s'ajoutait à leurs salaires déjà bas, mais, comme l'a expliqué la société de covoiturage, les conducteurs peuvent également bénéficier de cette évolution. Les vélos et les scooters peuvent réduire la demande de trajets plus courts et obliger les conducteurs à faire des trajets plus longs, ce qui se traduit par plus d'argent pour le chauffeur.